Rénovez votre bien pour vous assurer une plus-value

Comment générer cette différence positive entre le prix d’achat de votre bien et son prix de vente ? Faut-il rénover ou non avant de vendre ou louer votre bien ? Quels types de travaux apportent une réelle valeur ajoutée ? Quelles sont les dépenses à prévoir en tenant compte d’une éventuelle taxation de la plus-value (sauf si le bien a été habité par le propriétaire pendant les 12 mois qui précèdent la vente) ?

Voici quelques aspects auxquels les acheteurs et les locataires doivent prêter davantage attention.

1. L’hygiène de la cuisine et de la salle de bains

Le saviez-vous ? La cuisine et la salle de bains sont deux pièces décisives pour les candidats acheteurs et locataires. L’hygiène y est notamment capitale. Or, ces pièces très fréquentées ont tendance à se salir plus rapidement. Si votre salle de bains ou votre cuisine est récente, veillez à ce que les surfaces soient propres et présentables lors du passage d’éventuels acquéreurs. Si votre cuisine ou salle de bains a déjà un certain âge, envisagez de la rénover. Un nouveau carrelage, un nouveau plan de travail ou des nouvelles armoires et étagères peuvent contribuer à moderniser ces pièces et faire toute la différence pour la vente ou la location du bien.

2. Une maison saine

Des traces d’humidité sur les murs ? Il est peut-être opportun d’envisager des travaux d’assainissement. Vous pouvez par exemple demander un diagnostic professionnel et faire mesurer le taux d’humidité. Pour éviter les problèmes d’humidité, pensez à aérer régulièrement. Selon bon nombre de constats, la qualité de l’air intérieur de nos bâtiments est préoccupante. Par ailleurs, la liste des polluants susceptibles de nuire à la santé via l’air que l’on respire à l’intérieur des locaux est longue.

Une couche de peinture est toujours une excellente initiative à condition de rester vigilant à la composition de ces peintures et aux toxines qu’elles dégagent. Favorisez les peintures naturelles et n’hésitez pas à avancer cet élément lors de la mise en vente ou en location de votre bien.

3. Rafraîchissez votre façade

L’extérieur de votre maison est soumis à rude épreuve, notamment à cause des conditions climatiques changeantes. N’hésitez pas à rafraîchir votre façade, à la nettoyer et à la repeindre. Une belle façade fait immédiatement bonne impression auprès des acheteurs et locataires potentiels. Un bon entretien de votre façade contribuera bien sûr à créer un effet lifting à moindre coût.

Votre façade nécessite des travaux plus importants ? Qu’il s’agisse d’un traitement de la façade, d’un décapage, de la réparation d’éventuelles fissures ou de résoudre d’importants problèmes d’humidité, mieux vaut faire appel à un professionnel. La marche à suivre sera généralement la suivante : nettoyage de la façade, rebouchage des éventuelles fissures, traitement, application d’un enduit et finalement d’une couche de peinture.
 
4. Veillez à l’isolation thermique et à la conformité de l’installation électrique

Grâce aux primes énergie, vous pouvez bénéficier d’une aide financière pour la réalisation de certains travaux économiseurs d'énergie comme :

  • l’isolation thermique du toit, des murs et des sols,
  • l’installation de pompes à chaleur, d’une chaudière biomasse, d’un poêle biomasse ou d’un chauffe-eau solaire (Soltherm),
  • le remplacement de la toiture ou l’assèchement des murs.

Côté électricité, veillez à :

  • bien isoler les câbles,
  • prévoir un dispositif spécifique pour les prises et interrupteurs encastrés dans du bois,
  • raccorder correctement les prises de terre,
  • installer un différentiel au départ de l’installation électrique.

5. Aménagez au mieux le bien

Il n’est pas toujours nécessaire d’ajouter une annexe pour agrandir votre habitation. Agencez au mieux les espaces perdus. Ne laissez aucun espace non aménagé. Mettez à profit chaque endroit de votre maison.

Si vous disposez d’un garage, d’un grenier ou d’une cave vide, pourquoi ne pas l’aménager en pièce habitable ? Vous devrez demander un permis à la commune, voir si la pièce est adaptée et conforme, et vérifier si de grands changements doivent être réalisés.

Vous souhaitez mettre votre maison en location ? Vous pouvez envisager de la diviser en plusieurs appartements si son architecture et la législation locale le permettent. Cela vous permettra de rentabiliser davantage votre bien, en particulier dans une zone faisant l’objet d’une forte demande de petits logements. C’est notamment le cas à proximité des universités, où la demande de kots étudiants ne cesse d’augmenter.

Contactez-nous pour une estimation de votre bien. Nous vous conseillerons volontiers.
 

Les cookies nous permettent de vous proposer nos services plus facilement. En utilisant nos services, vous nous donnez expressément votre accord pour exploiter ces cookies. En savoir plus
Ok